07 83 81 26 90

GRL : Garantie des Risques Locatifs

GRL : LA GARANTIE DES RISQUES LOCATIFS

Vous êtes une agence immobilière ou un réseau d’agences immobilières, un syndic de gestion ou avez à gérer plus de 10 biens immobiliers en location ?

Nous vous proposons une assurance cadre GRL – Garantie des Risques Locatifs vous permettant

  • d’assurer votre parc en GRL et PNO pour des coûts très faibles
  • de mutualiser les risques au sein d’un même contrat
  • d’alléger les process de souscription et de mise en place
  • d’assouplir les conditions de revenus des locataires (taux de solvabilité jusqu’à 37%)
Comment fonctionne le contrat cadre de GRL ?

Ce contrat cadre est mis en place à partir de 10 lots: il fonctionne comme un contrat cadre dans lequel vous pouvez rajouter ou enlever des biens très facilement

Quels sont les délais d'obtention d'une GRL ?

Le dossier est rapide et simple à monter: la réponse est obtenue sous 72h. Une fois en place, toute la gestion est très simple

Quel est le prix de la GRL ?

Le taux moyen est de 2% du montant des loyers contre au moins 4,5% si vous souscrivez les contrats GRL un par un.
Le taux dépend

  • du nombre de lots
  • de la statistique sinistre

 

Quelle solution proposez-vous pour la PNO et à quel prix ?

Les bailleurs propriétaires non occupant doivent depuis la loi ALLUR souscrire de manière obligatoire une assurance complémentaire PNO – Propriétaire Non Occupant. Nous proposons un accord cadre aux conditions suivantes:

  •  58 € / lot, que ce soit un appartement ou un commerce (inférieur à 200m2)
Quel est le montant des garanties ?
  • des garanties très élevées :  90 000 € en loyers impayés
  • dégradations immobilières :  10 000 € /sinistre

Option complémentaire pour une protection renforcée du propriétaire

  • Vacance locative : (absence entre 2 locataires) sous réserve des résultats techniques

–   2 à 4 mois de garantie

–   Jusqu’à 100 % du loyer hors charges.

 

Plus d’infos en fin de page: CLIQUEZ  ICI

DEVIS GRATUIT SANS ENGAGEMENT

Confiez-nous votre projet et nous vous ferons des devis sous 24h

DEVIS GRATUIT

%

Le Taux des impayés locatifs en France

%

le % d'évolution des impayés en 2 ans

Moyenne des loyers impayés

VOS CONTRATS EN 3 ÉTAPES: simple, souple et rapide

T

ETAPE 1

Analyse de vos besoins

ETAPE 2

Nos Conditions

  • recevez nos offres sous 48h
  • comparez
l

ETAPE 3

Mise en place des contrats

  • choix de la meilleure solution
  • bon pour accord sur l’offre
  • signature de la fiche information et conseil
  • paiement de la prime assureur
  • émission des contrats et attestations
  • renvoi à l’assureur du contrat original dûment signé

POURQUOI FAIRE APPEL À NOS SERVICES ?

%

Taux de réussite

Nombre de dossiers actuellement à l'étude

Un accès large au marché

Un accès direct au marché français et au marché des Lloyds
b

Un seul dossier

Vous constituez UN SEUL et unique dossier. Nous consultons tous nos partenaires.

Les meilleurs tarifs

Nos partenaires proposent des tarifs très compétitifs et stables
i

Devis gratuit sans engagement

Aucun frais perçu pour la mise en concurrence et l’émission des devis

Réactivité

Nous nous engageons à revenir vers vous sous 24h et à présenter les premiers projets sous 72h

Les garanties

Des contrats spécialement conçus pour vos activités spécialisées

 

+ D’INFOS SUR LA GRL – GARANTIE DE RISQUES LOCATIFS

La GRL Garantie des Risques locatifs : qu’est-ce que c’est ?

La Garantie des Risques Locatifs (G.R.L.) est un dispositif d’assurance, mis en place par l’Etat et Action Logement, protégeant les bailleurs contre certains risques de la location immobilière. Le bailleur souscrit alors à un « contrat socle GLR » auprès d’une compagnie d’assurance. Ce contrat couvre les risques d’impayés de loyers et charges, les dégradations faites au logement par le locataire et les frais de procédures si le locataire est défaillant (frais de contentieux).

Cette assurance risque locatifs ne peut concerner que certains logements. Il s’agit notamment des logements loués vides ou meublés dans le parc privé, situés sur le territoire français et occupés par les locataires en tant que résidence principale. De même, les logements concernés par une telle assurance risque locatifs doivent disposer d’un loyer mensuel d’un montant maximal de 2000 € à la date de souscription initiale du contrat. Sont alors exclus de la GRL les sous-locations ainsi que les baux commerciaux, ruraux et professionnels. Dans le cas d’un bail mixte, seule la partie d’habitation peut bénéficier de l’assurance risque locatifs. Enfin, la GRL ne couvre que les logements appartenant à des personnes physiques ou à des sociétés civiles immobilières familiales faisant l’objet d’une convention APL.

Pour que le bailleur puisse bénéficier de la G.R.L., son locataire doit répondre à certaines conditions. Ainsi, le montant du loyer ne doit pas dépasser 50 % des revenus du locataire pour qu’il soit éligible au dispositif. Le bailleur fait alors la demande de certaines pièces justificatives pour s’assurer du respect de cette condition pour les nouveaux locataires. Dans le cas des locataires habitant déjà le logement au moment de la souscription de la GRL, le bail doit dater d’au moins 6 mois pour que le locataire puisse bénéficier du dispositif. En plus de cela, durant les 6 mois ayant précédé la souscription, le locataire doit impérativement avoir commis moins de 2 mois d’impayés partielles ou totaux, consécutifs ou non.

La garantie risques locatifs présente à la fois des avantages pour le propriétaire qui bénéficie d’une protection mais également pour les locataires donc l’accès au logement est favorisé par des critères de solvabilité allégés. En plus de cela, le but de la garantie est de rassurer certains propriétaires qui sont ainsi incités à proposer leur logement vide à la location

Agence immobilière ou réseau d’agence : existe-t-il une solution cadre pour assurer tous nos clients en GRL Garantie des risques locatifs ?

Les agences immobilières et les réseaux d’agences mais également les exploitants et promoteurs peuvent mettre en place des solutions d’assurance protégeant tous les clients. Bien entendu, ces clients devront tous respecter les conditions propres à la garantie risques locatifs (conditions concernant le logement et le locataire notamment).

Pour la souscription d’une telle assurance, les professionnels devront fournir à l’assureur de nombreux documents et respecter certaines conditions. Ils fourniront alors à tous leurs clients une offre comprenant la garantie risques locatifs. C’est alors le professionnel qui se charge du règlement de la prime, pour le compte de ses clients, auprès de l’assureur

Prix de la GRL – Garantie des risques locatifs

Le prix GRL n’est pas réglementé par les pouvoirs publics, à ce titre il est fixé librement par chaque compagnie d’assurance partenaire du dispositif G.R.L. Pour un contrat GRL incluant uniquement les garanties obligatoires de base, le prix GRL représente généralement 2,5 à 4 % du montant annuel des loyers et des charges. Tous les assureurs adhérant au dispositif GRL sont contraints de fournir des contrats comprenant les garanties de base. Toutefois, si le nombre des garanties proposées ne peut être diminué, il est possible de l’augmenter. Ainsi, les compagnies d’assurances proposent des garanties complémentaires aux souscripteurs. Ces garanties optionnelles offrent des protections supplémentaires ce qui, naturellement, fait augmenter le prix GRL. A titre d’exemple, la prise en charge des vacances locatives est une garantie optionnelle qui peut être proposée aux assurés dans le cadre de l’assurance risque locatifs. Cette option garantit un revenu au bailleur lorsque son logement est inoccupé.

Afin de calculer le prix GRL réel, il est nécessaire de prendre en compte la déduction faite du montant de la prime d’assurance sur les revenus fonciers. En effet, le montant de la prime d’assurance GRL est déductible dans son intégralité des revenus locatifs lorsque le propriétaire bailleur relève du régime réel d’imposition. Le prix GRL final est donc nettement plus faible si l’on prend en compte ce facteur

La G.R.L est-elle obligatoire ?

Tous les propriétaires bailleurs du parc privé peuvent souscrire au « contrat socle GRL » auprès d’une compagnie d’assurance ayant adhéré au dispositif. Ils peuvent la souscrire à titre individuel ou bien en groupe de propriétaires bailleurs (par exemple au sein d’une copropriété). Toutefois, la Garantie des Risques Locatifs n’est obligatoire pour aucun d’entre eux. S’il n’existe pas d’obligation le concernant, ce dispositif compte pour le propriétaire de nombreux avantages. Il a alors tout intérêt à souscrire à cette assurance risque locatifs. En effet, le propriétaire bailleur bénéficie grâce à cette garantie d’une forte protection face aux risques locatifs comme les impayés et les dégradations par exemple.

Il faut tout de même savoir que si le propriétaire n’a pas d’obligation de souscription, il a bien des obligations lorsqu’il est assuré. Il doit notamment sélectionner des locataires correspondant aux conditions fixées : revenu représentant au moins le double du loyer notamment. Le propriétaire s’assure du respect de ces conditions en faisant la demande de certaines pièces justificatives qu’il devra obligatoirement transmettre à son assureur G.R.L. Autre obligation du propriétaire bailleur ayant souscrit l’assurance risque locatifs : il ne peut en aucun cas demander de caution à son locataire

grl

Que couvre la garantie des risques locatifs ?

Pour le propriétaire du bien en location, la G.R.L couvre trois grands risques : les loyers ou les charges impayés, les dégradations du locataire et les frais de contentieux.

En premier lieu, la garantie risques locatifs couvre les loyers et charges impayés à hauteur de 2000 € par mois et dans la limite de 70 000 € durant l’occupation du logement par un même locataire. Elle fonctionne en cas d’impayés partiels, lorsque le montant des impayés atteint un montant égal à 1 mois de loyer sur un an. Elle fonctionne également dès 2 mois d’impayés, consécutifs ou non.

La garantie couvre également les dégradations du logement causées par le locataire, constatées à la reprise du logement. La garantie permet alors le versement des sommes nécessaires aux travaux de remise en état du logement. La somme versée pour les réparations peut atteindre au maximum 7700 € par sinistre pour un logement non meublé et 3500 € par sinistre pour un logement meublé.

Enfin, les frais de contentieux couverts par la garantie sont les frais de procédure en cas de défaillance du locataire. Cette défaillance peut correspondre à des loyers impayés ou bien à des dégradations du logement. Les frais de contentieux couverts sont notamment les frais de procédure et les frais d’expulsion (ex : honoraires de l’huissier).

Afin d’être indemnisé pour ces différents risques locatifs, le propriétaire bailleur doit contacter son assureur qui l’indemnise directement.

Le propriétaire bailleur n’est pas le seul à être avantagé par la garantie risques locatifs. En effet, le locataire est accompagné dans le cadre de la procédure de recouvrement amiable. Il rembourse à l’assureur les sommes indemnisées, généralement avec un plan d’apurement de la dette