07 83 81 26 90

FINANCEMENT REPRISE ENTREPRISE

FINANCEMENT REPRISE ENTREPRISE

Le financement reprise entreprise est souvent lié au financement de rachat de parts sociales et au financement de rachat de fond de commerce (pour plus de 60% des cas).

Nous accompagnons avec des solutions SANS CONTRE GARANTIES les LBO, opérations de croissance externe et reprises classiques en financement direct ou en co-financement.

Nous nous positionnons sous 72h sur la faisabilité du financement et nos partenaires financent en moyenne sous 13 jours.

Quelles sont les conditions pour demander un Financement reprise entreprise ?

Nous intervenons principalement sur les opérations de croissance externe les entreprises présentant au moins 3 bilans pour les financements participatifs, et présentant une structure financière non dégradée et un réel projet. Pour les reprises via création, nous disposons d’autres solutions

Quels sont les délais d'obtention d'un Financement reprise entreprise ?

Nous proposons un avis de faisabilité sous 72h et les fonds débloqués sour 13 jours en moyenne lorsqu’ils sont offerts à la souscription à nos financeurs. Le taux de réussite est excellent

Quels montants financez-vous ?

Nous pouvons financer jusqu’à 1 ME (de 3 à 5 ans) pour les projets de reprises d’entreprises ou de fond de commerce

Est-ce compliqué de négocier un Financement reprise entreprise ?

Avec une banque oui, très difficile. Avec nos solutions de financement participatif, non, c’est simple, rapide, moins cher

Quel est le prix d'un prêt Financement reprise entreprise ?

Le prix est déterminé en général par les financeurs souhaitant soutenir votre projet mais les taux sont en général très proches des taux bancaires, sans la complexité du fonctionnement bancaire

Demandez-vous des contre-garanties ?

e prix est déterminé en général par les financeurs souhaitant soutenir votre projet mais les taux sont en général très proches des taux bancaires, sans la complexité du fonctionnement bancaire

Proposez-vous du co-financement ?

Oui nous pouvons intervenir aux côtés d’autres partenaires financiers en co-financement : banque, BPI

Plus d’infos en fin de page: CLIQUEZ  ICI

DEVIS GRATUIT SANS ENGAGEMENT

Confiez-nous votre projet et nous vous ferons des devis sous 24h

DEVIS GRATUIT

%

des reprises sont des rachats de fonds de commerce

%

des entreprise reprises le sont en raison du départ à la retraite du cédant

Prix moyen de rachat d'une entreprise

VOS CONTRATS EN 3 ÉTAPES: simple, souple et rapide

T

ETAPE 1

Analyse de vos besoins

  • compléter notre  Questionnaire d’étude
  • fournir un K-Bis (- de 3 mois)

ETAPE 2

Documents requis

  • K-Bis de moins de 3 mois
  • présentation de votre activité et entreprise
  • CNI du gérant et associés à + de 25%
  • 3 dernières liasses fiscales
  • comptes des holdings (si holding)
  • l’objet du financement et son montant
  • le carnet de commandes actualisé
  • détail des engagements hors bilan
  • 3 derniers relevés de compte
  • état des privilèges (sur infogreffe)
  • plan de financement si on intervient en co-financement
l

ETAPE 3

Mise en place des contrats

  • choix de la meilleure solution
  • bon pour accord sur l’offre
  • signature de la fiche information et conseil
  • paiement de la prime assureur
  • émission des contrats et attestations
  • renvoi à l’assureur du contrat original dûment signé

POURQUOI FAIRE APPEL À NOS SERVICES ?

%

Taux de réussite

Nombre de dossiers actuellement à l'étude

Un accès large au marché

Un accès direct au marché français et au marché des Lloyds
b

Un seul dossier

Vous constituez UN SEUL et unique dossier. Nous consultons tous nos partenaires.

Les meilleurs tarifs

Nos partenaires proposent des tarifs très compétitifs et stables
i

Devis gratuit sans engagement

Aucun frais perçu pour la mise en concurrence et l’émission des devis

Réactivité

Nous nous engageons à revenir vers vous sous 24h et à présenter les premiers projets sous 72h

Les garanties

Des contrats spécialement conçus pour vos activités spécialisées

+ D’INFOS SUR LE FINANCEMENT REPRISE ENTREPRISE

Comment bien choisir sa cible pour une reprise d’entreprise ?

La reprise d’entreprise comprend plusieurs étapes importantes, à commencer par la définition et le choix de la cible. Afin de définir le type d’entreprise ciblée par la recherche, le repreneur doit commencer par déterminer s’il se focalise en premier lieu sur l’activité ou bien s’il se concentre principalement sur d’autres critères. En effet, il n’est pas rare que les repreneurs ne s’intéressent que secondairement à l’activité. Ils étudient d’avantage des critères tels que les modalités de reprise (achat du fonds de commerce, d’actions, de parts sociales…), la localisation de l’entreprise, sa santé économique, son positionnement sur le marché ou encore sa clientèle. Le prix de cession constitue également un critère important pour les repreneurs. Il faut cependant penser à prendre en compte les éventuels investissements requis en dehors de ce prix (rénovation par exemple). La priorisation de ces différents critères est variable d’un repreneur à l’autre. Il est alors important pour les candidats à la reprise de bien identifier leurs propres priorités. Pour les repreneurs ouverts à de nombreuses possibilités, il est plus facile de réaliser la démarche inverse, à savoir identifier ce qu’ils ne souhaitent pas.

Une fois le cadre de la recherche ainsi déterminé, les candidats à la reprise peuvent se mettre en quête de leur cible. Aujourd’hui, de nombreux outils d’annonces d’entreprises à céder existent pour faciliter cette recherche. Ils permettent notamment d’orienter la recherche d’entreprises à reprendre selon le secteur d’activité dans lequel elles exercent ou bien selon la zone géographique notamment. Ces outils sont généralement gérés par des fédérations et unions professionnelles ou encore par des organismes consulaires. Ils orientent ainsi les repreneurs vers les dirigeants souhaitant céder leur entreprise et leurs permettent d’obtenir les coordonnées des cédants. Toutefois, de nombreux cédants ne souhaitent pas apparaître sur ce genre d’outil. Il est alors important d’étendre les recherches grâce à son réseau de relations professionnelles, des intermédiaires comme la chambre des métiers, des bourses régionales d’opportunités en ligne ou encore en approchant directement des entreprises.

Le choix de la cible est très important car une fois celle-ci choisie, le repreneur doit élaborer son projet de reprise. Il pourra ensuite se pencher sur la question du financement reprise entreprise. Le financement étant plus facile à obtenir lorsqu’on a choisi la bonne cible et élaboré un projet cohérent, correspondant à l’entreprise

Timing et coût d’un financement reprise entreprise

Le financement pour la reprise d’une entreprise doit être obtenu avant que la vente ne soit effective. En effet, l’argent doit être versé au vendeur au moment de la transmission.

Lorsque le financement est fourni par un établissement bancaire (prêt professionnel) ou parfois par le vendeur de l’entreprise, un taux d’intérêt est appliqué sur le montant du financement. Ce taux est variable d’un établissement à un autre et d’un vendeur à un autre. Lorsque le repreneur fait appel à un courtier financement entreprise, cela s’ajoute au coût du crédit. Ce dernier demandant une commission pouvant représenter de 1 à 2% du montant du financement qu’il a permis d’obtenir. Dans le même temps son intervention fait généralement diminuer le taux d’intérêt qui y est lié.

Les petits financements, quant à eux, n’entraînent généralement aucun frais pour le repreneur. Ainsi, les aides publiques ou encore les prêts d’honneur bénéficient d’un taux zéro. C’est parfois également le cas avec le crédit vendeur

Les différents choix de financement reprise d’entreprise

Avant de rechercher à obtenir un financement reprise entreprise externe, il est important de disposer d’un apport personnel conséquent. Celui-ci permet de prouver la fiabilité et le sérieux du repreneur aux divers organismes prêteurs. De plus, cet apport limite la dépendance du repreneur aux crédits et limite les risques en cas de difficultés financières en début de reprise. Si aucune règle n’impose un montant minimal d’apport personnel, les banques et autres organismes financiers exigent généralement un apport représentant 20 à 50 % du montant total de l’opération. Ce pourcentage demandé par les organismes de financement reprise entreprise varie en fonction de divers facteurs. Cela concerne notamment les caractéristiques propres de l’entreprise (secteur d’activité, emplacement…) mais aussi le repreneur lui-même (expérience, projet…).

Lorsque l’apport personnel est issu d’un prêt familial, les remboursements à effectuer doivent être comptabilisés dans le plan de financement du repreneur.

Pour obtenir un prêt bancaire, l’obtention de petits financements divers, en plus de l’apport personnel, appuient également la demande de financement reprise entreprise auprès d’une banque. Ces petits emprunts peuvent aussi permettre de boucler le plan de financement lorsque la banque ne fournit pas l’intégralité de la somme nécessaire. Ainsi, des aides publiques à la reprise, allant jusqu’à 10 000 €, peuvent participer au financement reprise entreprise. De même, des prêts d’honneur peuvent être obtenus auprès d’association.

Une fois qu’une partie suffisante de fonds propre est réunie et que de petits prêts sont éventuellement obtenus, les banques peuvent fournir la plus grosse partie du financement reprise entreprise. Il prend généralement la forme d’un prêt professionnel. Avant d’accorder le financement reprise entreprise, la banque prendra évidemment en compte les fonds déjà détenus par le repreneur mais également de nombreux autres critères (expérience, garanties, nature de l’entreprise reprise…).

Enfin, pour financer la majeure partie de la reprise, il existe une alternative au prêt bancaire. Le financement reprise entreprise peut alors être fourni par un crédit-vendeur. Il s’agit en fait de délais de paiement accordés par le vendeur de l’entreprise. Le vendeur étudie, bien entendu, les fonds dont dispose le repreneur ainsi que d’autres critères. Le vendeur est souvent plus exigeant encore que les établissements bancaires lorsqu’il accorde ce type de crédit

Retour en haut

FINANCEMENT REPRISE ENTREPRISE

Pourquoi faire appel à un courtier financement entreprise ?

En raison de la diversité et du choix existant pour le financement reprise entreprise par emprunt, il peut être judicieux de faire appel à un courtier financement entreprise. Cela permet non seulement un gain de temps très important, mais également la maximisation des chances de succès de la demande de financement.

Le rôle du courtier financement entreprise est d’être l’intermédiaire ente repreneur et établissements bancaires. Il se charge alors de rechercher pour son client, à savoir le repreneur, les crédits au meilleurs taux. Il étudie donc une multitude de possibilité, recherche et négocie pour le compte du repreneur le prêt le mieux adapté. A l’arrivée, le courtier financement entreprise doit obtenir pour le repreneur un prêt au taux avantageux, une durée lui correspondant, des délais de traitements optimisés…

Le courtier financement entreprise est un expert du domaine qui connaît les exigences des différents organismes et sait alors orienter le repreneur vers les solutions de financement lui correspondant. De plus, le courtier financement entreprise ne se limite pas à jouer l’intermédiaire. Il accompagne le repreneur dans toute la démarche en l’aidant à monter son dossier et en lui apportant de précieux conseils et explications sur les différents emprunts.

Enfin, le courtier financement entreprise maximise les chances d’obtention d’un crédit pour le repreneur. Grâce à son expertise et à la relation de confiance qu’il bâtit avec les différents établissements, sa fiabilité est naturellement associée au dossier du repreneur

FINANCEMENT REPRISE ENTREPRISE
Rate this post